©Jean-Baptiste Cabaud
©Jean-Baptiste Cabaud

JEAN-BAPTISTE CABAUD
Depuis 2005, après des années passées dans le graphisme, il se consacre entièrement à la poésie, écrite, dessinée ou parlée. Son premier recueil, plusieurs fois traduit, est un album pour la jeunesse illustré par Fred Bernard : Le Petit Inconnu au ballon (éd. Le Baron Perché). Puis paraissent Les Mécaniques (éd. À Plus d’un Titre, 2008) et des textes dans diverses revues dont « Voix d’Encre », « Mercure Liquide », « Harfang », « Teckel », « Triages », etc. De ces textes, il fait lecture en France et à l’étranger (Poesiefestival Berlin, TARP Festivalis de Vilnius…), seul, ou en performance avec le groupe de poésie électro-arctique Saint Octobre. En 2013, Le Livre pour sortir au jour, créé avec la peintre Magali Mélin lors de l’exposition à la galerie L’Oujopo (Lyon) donne lieu à une publication aux éd. Le Pédalo Ivre. Il anime rencontres et ateliers d’écriture auprès d’enfants, d’adultes ou de personnes en difficulté et assure, depuis Lyon, la responsabilité de projets graphiques et éditoriaux pour différents acteurs poétiques (les éd. La Passe du Vent/Literaturwerkstatt, Berlin, À Plus d’un Titre, éd. de Phénicie…).

 

Publication(s) dans la revue Bacchanales :

N°49 "Tous azimuts, poésie et sciences" > ici

 

©Vincent Calvet
©Vincent Calvet

VINCENT CALVET
Né en 1980 à Carcassonne, enfance à Perpignan, études de lettres, professeur des écoles spécialisées, près de Toulouse. Il anime des ateliers d’écriture poétique auprès d’adolescents et d’enfants déficients intellectuels légers. En 2006, il entre en poésie avec Solitude des rivages (éd. Encre et Lumière, Grand Prix de la Ville de Béziers). En 2007, La Haute folie des mers (Cheyne éditeur) lui vaut deux prix dont le Prix de la Vocation (Fondation M. Bleustein-Blanchet). Il rencontre Pierre Oster, C. Le Penven, P. Soletti et A. Lassaque. Avec P. Sanda, il publie deux recueils de poésie Coquillages limitrophes (2009) et Continuum amoureux (2011) et crée en 2011 la revue « Mange Monde » (éd. Rafaël de Surtis). « Médiateur de la poésie », il donne des lectures dans des festivals ou des librairies. Parmi ses publications : Principe d’indétermination (Gros Textes, 2012), 44 grenouilles (éd. du Petit Pois, 2013), Nouvelle solitude des rivages (Encre et Lumière, 2013).

 

Publication(s) dans la revue Bacchanales :

N°49 "Tous azimuts, poésie et sciences" > ici

 

©Fabrice Caravaca
©Fabrice Caravaca

FABRICE CARAVACA

« Né en 1977 en Dordogne. Son travail interroge les interactions,entre la langue et le corps, entre l’homme et son environnement, dans une approche tissant des liens avec le lyrisme. Parfois il porte des chemises et les cheveux longs. D’autres fois, non. Il publie en revue et participe à des lectures publiques. Il vit actuellement à Limoges où il anime les éditions Dernier Télégramme. Parmi ses dernières publications : Le Poulpe (Le Cadran ligné, 2010), Un corps contre la terre (Les Vanneaux, 2010), et aux Éd. du soir au matin, Un homme seul marche (ill. Cl. Hemery, 2010) et Somos Cosmos (avec des dessins d’O. Orus et de S. Pey (2012). »

 

Publication(s) dans la revue Bacchanales :

N°49 "Tous azimuts, poésie et sciences" > ici

© Anna Jouy / RIM, Interprètes en mouvement (traduction en langue des signes française) - Festival 2013

Toute reproduction interdite.

 

©Gérard Cartier
©Gérard Cartier

GÉRARD CARTIER
Ingénieur (tunnel sous la manche, projet international Lyon-Turin, etc.) et poète. Prix Tristan- Tzara et Prix Max-Jacob. Coordinateur de la revue numérique de littérature Secousse [http://www.revue-secousse.fr]. Initiateur et maître d’oeuvre, avec Francis Combes, de l’affichage de poèmes dans le métro parisien (1993-2007).

 

Publication(s) dans la revue Bacchanales :

N°51 "Sur la guerre et la paix" > ici

©Mathilde Chabbey - Photo Arts Résonances
©Mathilde Chabbey - Photo Arts Résonances

MATHILDE CHABBEY
Comédienne, peintre, photographe, poète… Jeune, elle étudie le mime puis devient comédienne sur des rôles très différents : conte, poésie, théâtre pour l’association Signes de Sens (Lille) et la compagnie « du pain sur les planches » (Paris). Compose des poèmes en Langue des Signes Française. Création des spectacles éphémères, de conte théâtralisé bilingue ou spectacle mêlant narration en français et langue des signes, jeu masqué, mime, musique… Anime aussi des ateliers pour enfants et des ateliers de découverte de l’expression sans parole.


©Elisabeth Chabuel
©Elisabeth Chabuel

ÉLISABETH CHABUEL
Poète, dramaturge, plasticienne. Elle écrit régulièrement sous la forme de performance en partenariat avec des plasticiens, musiciens, vidéastes. Associée à la compagnie de théâtre des Mangeurs d’Étoiles à Grenoble, pour laquelle elle écrit plusieurs pièces de théâtre. Traductrice de la littérature de langue albanaise chez Actes sud, Albin Michel…


©Stani Chaine
©Stani Chaine

STANI CHAINE
Né en 1952. Vit et travaille à la campagne (Beaujolais vert), à Lyon et dans la région lyonnaise. Critique et commissaire d’expositions d’arts plastiques au Centre culturel « Le Polaris », Corbas (69). Il est lauréat en 2000 du Prix International de la Poésie française Yvan Goll. Il a en cours plusieurs recueils de poésie, romans, livres d’artistes. Parmi ses parutions : Après les
morts etc… (La Rumeur Libre, 2013), 69 Haï-Culs (Le Maillon, 2012), La Femme qui parlait à sa robe de chambre, monologue (Éditions Alna, 2007), Puzzle, poésie (Éditions Armari, Milan,
2004), Passe-Temps, poésie, gravures de Fabien Martinand (Éditions Urdla, 2000).

 

Publication(s) dans la revue Bacchanales :

N°21 "Le jeu brûle"

N°51 "Sur la guerre et la paix" > ici

 

©Evariste Champion
©Evariste Champion

EVARISTE CHAMPION
Musicien autodidacte formé aux Musiques traditionnelles du Languedoc et du Massif central, il commence son cursus musical à 9 ans. Arrivé à Lyon, où il poursuit des études littéraires, la quête du lieu par la parole devient une pratique fondatrice. Il explore aussi le terrain des musiques slaves, sous le pseudonyme d’EVARISTE CHAMPION. Il crée en 2008 une compagnie, « MIGRATIONS » qui associe musique et texte, et collabore à des projets musicaux, dont notamment La Basse Tonne, quatuor de clarinettes basses, ou le Big easy Orchestra, du collectif lyonnais de musiques électroniques et expérimentales H.A.K. [http://www.cie-migrations.fr/evariste.html].

 

Publication(s) dans la revue Bacchanales :

N°49 "Tous azimuts, poésie et sciences" > ici

 

FRANÇOIS-H CHARVET
Né en 1981 à Chambéry. Il habite Lyon. Assistant d’éducation. Il a publié un recueil de poèmes aux éditions Chloé des Lys Il bleu du puits et un autre aux éditions de l’Harmattan D’esquifs en bouquets de sable. On peut retrouver ses textes dans la revue Verso ainsi que chez Ouste, Écrit(s) du Nord.

 

Publication(s) dans la revue Bacchanales :

N°49 "Tous azimuts, poésie et sciences" > ici

 

©Cheval des 3 - Photo Olivier Masson
©Cheval des 3 - Photo Olivier Masson

CHEVAL DES 3
Radoslaw Klukowski (trompette, marching trombone, chant), Eric Exbrayat (sousaphone, cymbale) et Jérémy Bonnaud (trombone, batterie en carton, chant).
Trio diabolique, euphorique, lyrique, fanfare de chambre ou de garage, « Cheval des 3 » interroge ce qu’est une musique populaire aujourd’hui en s'adressant aux "gens" et en demeurant généreux, complices, critiques… Leur répertoire, est nourri de culture musicale des Pays de l’Est, avec un ancrage occidental très actuel.

 


 

©Bruce Clarke
©Bruce Clarke

BRUCE CLARKE
Son travail plastique traite de l'histoire contemporaine, de l'écriture et de la transmission de cette histoire pour stimuler une réflexion sur le monde contemporain et sa représentation. Bruce Clarke est un artiste engagé : de la lutte contre l'apartheid en Afrique du Sud, à la dénonciation du génocide au Rwanda, ses oeuvres interpellent, portées par des figures anonymes déstructurées par des contrastes d'ombre et de lumière.

 

Plasticien dans la revue Bacchanales :

N° 43 "Gratte monde"

Hors-série "Je sens que l'on me balance un coup de latte dans les reins"

 

 


 

©Francis Combes
©Francis Combes

FRANCIS COMBES
Diplômé de Sciences Po et a fait des études de langues orientales. Il a été l’un des responsables de la revue Europe et, de 1981 à 1992, directeur littéraire des éditions Messidor.
En 1993, avec un collectif d’écrivains, il a fondé les éditions Le Temps des Cerises. Poète, il a publié une quinzaine de recueils ainsi que des anthologies et quelques ouvrages de proses.
Il est directeur de la Biennale internationale des poètes en Val-de-Marne et de la revue « Zone sensible ».


Publication(s) dans la revue Bacchanales :

N°18 "Paroles de paix"

N°34 "Partage des jardins secrets"