©Yvon Le Men - Photo Yan le Neveu
©Yvon Le Men - Photo Yan le Neveu

YVON LE MEN
Né en 1953 à Tréguier, vit à Lannion. Poète. En 1974, Vie est publié par P.J. Oswald. En 1992, à Lannion, il crée les rencontres « Il fait un temps de poème », un espace-poésie, et intervient dans les écoles. Il a publié une chronique dans Ouest-France : Le Tour du monde en 80 poèmes (2009) ainsi que Tu me quittes, je m’en vais (roman, Flammarion, 2009), Chambres d’écho (poésie, Rougerie, 2008) et Vingt ans-poèmes 1971-1976 (la Passe du vent, 2009). Impliqué dans le festival « Étonnants voyageurs », il est le passeur des poètes et écrivains… À ciel ouvert, des entretiens avec J. Darras, ont paru à La Passe du vent en 2010. En 2011, est édité À louer chambre vide pour personne seule (Rougerie, 2011).

 

Publication(s) dans la revue Bacchanales :

N°49 "Tous azimuts, poésie et sciences" > ici

JEAN-MARC LÉVY-LEBLOND
Physicien (théoricien), épistémologue (expérimentateur) et “critique de science”. Professeur émérite de l’université de Nice, a enseigné dans les départements de physique, de philosophie et de communication. Directeur des collections scientifiques des éditions du Seuil, et de la revue « Alliage ». Auteur de nombreux articles scientifiques spécialisés et d’ouvrages de recherche sur la théorie quantique et celle de la relativité ainsi que de plusieurs essais sur les rapports entre science et société, en particulier : L’esprit de sel (science, culture, politique) (Seuil, 1984) ; La pierre de touche (la science à l’épreuve…) (Gallimard, 1996) ; Aux contraires (l’exercice de la pensée et la pratique de la science) (Gallimard, 1996) ; Impasciences (Seuil, 2003) ; La science en mal de culture (Futuribles, 2004) ; La vitesse de l’ombre (Aux limites de la science) (Seuil, 2006) ; La science (n’)e(s)t (pas) l’art (Hermann, 2010) ; Le grand écart (La science entre technique et culture), (Manucius, 2012).

 

Publications dans la revue Bacchanales :

N°49 "Tous azimuts, poésie et sciences" > ici

 

©Jean-Pierre Luminet
©Jean-Pierre Luminet

JEAN-PIERRE LUMINET
Né dans le midi de la France en 1951, Jean-Pierre Luminet a passé une enfance contemplative, pratiquant la musique, les arts graphiques et l’écriture. Féru de mathématiques et d’astronomie, il a choisi de suivre une filière scientifique tout en poursuivant ses activités artistiques et littéraires. Aujourd’hui, astrophysicien à l’Observatoire de Paris et directeur de recherches au CNRS, ses travaux sur les trous noirs et la cosmologie ont fait sa renommée internationale. L’astéroïde (5523) Luminet porte son nom en hommage à ses travaux. Tour à tour, il est aussi auteur et poète, essayiste et romancier dans une oeuvre protéiforme où science, histoire, musique et art sont liés. Officier des Arts et Lettres, il a publié une douzaine d’essais : L’univers chiffonné, Le Destin de l’univers, Illuminations, etc., six romans dont Les Bâtisseurs du Ciel, et autant de recueils de poèmes Les Poètes et l’univers, Itinéraire céleste, La nature des choses, traduits en une douzaine de langues.

 

Publication(s) dans la revue Bacchanales :

N°49 "Tous azimuts, poésie et sciences" > ici